contenu de ce site sous copyright

Stop aux arnaques.

Les beaux jours arrivent et une année de plus les marchands ambulants principalement français, proposent leurs services pour « nettoyer » vos toitures. Ils sillonnent la Wallonie la belle saison revenue. De très nombreux témoignages de nos clients et autant d’expériences malheureuses vécues sont à mettre à leur actif.

Nous sommes chaque années sollicités par des propriétaires lésés qui cherchent à réparer les dégâts causés par ces interventions hasardeuses. De nombreux articles, notamment des mises en garde de la police, sont parues dans la presse et sur le web.

Sur la route mais également présents dans les salons du bâtiment.

Peut-être encore plus inquiétant, de nombreuses sociétés éphémères sont représentées dans les salons de la construction en Wallonie. Depuis plusieurs années, des sociétés utilisent frauduleusement dans leur communication visuelle des logos de fournisseurs reconnus ou encore des photos de réalisations dérobées de notre propre catalogue. Ils promettent une expérience trop souvent inventée et leurs ateliers sont localisés dans des locaux fictifs. Leurs délégués commerciaux sont présents d’année en année mais sous des enseignes renouvelées à chaque édition. Pour masquer leur provenance souvent citée dans la presse, ils utilisent des plaques d’immatriculation belge et avouent rarement leur origine.

Dans les faits.

Prenez garde aux produits mordants. L’étanchéité de votre toiture est assurée par des éléments sensibles. Les corniches sont en zinc, comme souvent les capots d’étanchéité périmétrique. Les souches de vos cheminées sont composées de plomb, comme les noquetages des arêtiers. Vos sous-toitures, dernier rempart aux infiltrations, sont fabriquées en matériaux synthétiques également sensibles aux produits mordants… Bref, la durée de vie de votre toiture ne peut-être que raccourcie par ce genre de pratique.

Pour vous prémunir.

Exigez un numéro de TVA valide, et vérifier à la BCE (banque carrefour des entreprises – outil  « public search ») les accès à la profession possédés par ces entreprises
Méfiez-vous des adresses suspectes et vérifier la véracité de la présence d’ateliers.
Demandez à voir les fiches techniques (et assurez-vous que ce sont bien celles liées aux fournitures utilisées) de tout produit posé sur votre toiture.

La législation française en cause.

D’une part, la notion d’artisanat dans la législation de nos voisins français et très large et mal définie. Ce manquement permet à tous, sans aucune expérience préalable, de proposer des services pour des travaux normalement réglementés.
D’autre part, les produits mis en circulation sur le marché français ne peuvent pour certains être vendus en Belgique. Effectivement, des produits mordants, acides ou encore biocides en forte concentration, sont mis à la disposition du particulier alors que le marché belge est nettement plus prudent sur ce point.
Mais la législation Belge n’est pas pour autant parfaite. Le nettoyage et traitement de toiture n’est soumis à aucun accès à la profession. Ce qui permet à tous, sans expérience aucune, de proposer ce type de service. Il est donc très rare que des entreprises spécialisées, même expérimentées, possèdent ces accès.
Sur le papier, seul un couvreur peut remplacer un élément de votre toiture. Nous plaidons depuis longtemps pour un accès réglementé à cette activité.